La presse en parle

Le recteur valide le dispositif Job’Ulis

Par PHILIPPE RAOUL, publié le lundi 9 septembre 2019 17:23 - Mis à jour le mardi 10 septembre 2019 09:41
index.jpeg
Insertion professionnelle pour les jeunes en situation de handicap.

Dans le cadre de ses visites de rentrée, le recteur de la région académique Grand Est, Jean-Marc Huart, était ce vendredi 6 septembre au lycée polyvalent (ex-Colbert) où lui a été présenté le dispositif Job’Ulis. Une initiative mosellane favorisant l’insertion professionnelle pour les jeunes en situation de handicap.

« Pour faire simple, Job’Ulis est un dispositif sur mesure pour accompagner les jeunes en situation de handicap vers le milieu ordinaire du travail », explique Cécile Morhain, enseignante et chargée de mission, spécialisée en Unité localisée d’inclusion scolaire (Ulis) en lycée professionnel. « Nous travaillons sur la mise en place de ce système depuis 2011 », poursuit celle qui est considérée par ses pairs comme le pivot central de cette initiative mosellane. « Nous sommes partis du constat qu’aucun des jeunes en situation de handicap – majoritairement des troubles des signes cognitifs en ce qui nous concerne – ne parvenait à trouver un emploi en milieu ordinaire malgré l’obtention d’un voire deux CAP. La plupart se retrouve ainsi en établissements spécialisés alors que ce sont des jeunes qui savent travailler. Ils se retrouvent trop souvent livrés à eux-mêmes », déplore Cécile Morhain.

« Nous proposons des actions renforcées et individualisées pour préparer à l’insertion professionnelle »

Elle a donc imaginé ce dispositif inclusif, Job’Ulis, sorte de passerelle sur une année entre l’Education nationale et l’emploi, à l’intention des élèves inscrits en Ulis, en lycée professionnel. « Nous proposons des actions renforcées et individualisées pour préparer à l’insertion professionnelle », a-t-elle assuré ce vendredi au recteur de l’académie Nancy-Metz, Jean-Marc Huard, en visite de rentrée au lycée polyvalent de Thionville, ex Colbert. « L’objectif est d’amener ces jeunes en situation de handicap vers l’autonomie grâce à un parcours dynamique d’accompagnement global, social et professionnel, en préparant et en sécurisant leurs sorties des Ulis en lycée professionnel vers l’emploi en milieu ordinaire et in fine de favoriser leur entrée dans l’emploi. »

 

Dix-huit bénéficiaires supplémentaires

Lancé en janvier 2019, ce dispositif, déjà gratifié du « prix de l’innovation académique », peut en outre se targuer de premiers résultats encourageants. « Sur les six premiers mois, sur dix-huit jeunes bénéficiaires du dispositif, dix ont déjà été positionnés. Notamment sur Hayange où quatre élèves seront intégrés en contrat parcours emploi compétence (ex contrats aidés) ». Un élève a réussi à dénicher un contrat de professionnalisation avec l’enseigne Carrefour, un autre avec la Mission locale, et d’autres en Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), en qualité d’agents de service logistiques. « Job’Ulis a aussi pour vocation à interpeller les employeurs du secteur et leur expliciter la pertinence de procéder à de telles embauches. » En attendant, le recteur Jean-Marc Huard a félicité les responsables et les partenaires de ce dispositif, qui vise à s’étendre. Dix-huit bénéficiaires supplémentaires sont ainsi déjà attendus en janvier 2020.

RL du 07 septembre 2019

 

Pièces jointes

À télécharger

 / 1